Intervention de police à Evry-Courcouronnes suite à une fausse alerte à l'attentat.


12 mars 2020 - 175 vues

Il s’agissait d'un canular. Ce jeudi après-midi, Police Secours a été appellé pour des "personnes cagoulées et armées" au niveau de la Bibliothèque Universitaire de la faculté d'Evry-Courcouronnes.

« Une intervention par les forces de police est actuellement en cours à l’université d’Evry-Courcouronnes », a indiqué la préfecture de l’Essonne dans un communiqué.

D’après une source policière, un périmètre de sécurité a rapidement été mis en place après que les forces de l'ordre aient reçu un appel faisant état de la présence d'un ou plusieurs hommes armés d'armes de poing à l’intérieur de l’université.

Durant près d'une heure et demi, étudiants et badauds ont été écartés par un large périmètre de sécurité et priés de quitter la zone. « On voulait aller à la bibliothèque et on nous a dit de partir, on n'a pas compris », disent deux étudiantes.

« A titre préventif, la bibliothèque universitaire a été évacuée et une sécurisation a été réalisée autour des locaux universitaires », précise la préfecture. 

Après vérifications, la Police Nationale de l’Essonne a confirmé qu’il s’agissait d’une fausse alerte et ont évoqués du swatting, une méthode visant à faire croire un attentat ou autre situation de danger afin que les forces de l'ordre interviennent.

« J'étais à la bibliothèque universitaire avec un ami, raconte Melvin, étudiant en première année de licence économie et gestion. Il a reçu un appel comme quoi les policiers étaient devant avec plusieurs camionnettes et nous avons décidé de descendre pour voir ce qu'il se passait, on allait sortir quand on les a vus rentrer en file indienne avec des boucliers. On est remontés prendre nos affaires, ils ont sonné l'alarme et ont fait évacuer le bâtiment », indique-t-il.

Pour rappel, la pratique du swatting est punie par la loi et nuit gravement aux réelles interventions d'urgences des forces de l'ordre.

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article